Se connecter|| Enregistrez-vous
EnglishDeutschFrançaisEspaolItaliano
Actualités et articles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

Faits à la main, Commerce Equitable:
Protéger la Tradition de l’Artisanat en Palestine
Journée Mondiale du Commerce Equitable 2008

Artisanat palestinien : un bref historique

Pendant des milliers d’années, des pèlerins sont venus en Terre Sainte pour la valeur religieuse qu’elle détient pour les chrétiens, musulmans et juifs. Beaucoup de pèlerins chrétiens, bien sûr, viennent visiter l’Eglise du Saint-Sépulcre à Jérusalem ainsi que l’Eglise de la Nativité à Bethléem, et leur désir de ramener chez eux des objets fabriqués localement comme souvenirs de leur visite a, à travers les siècles, encouragé et soutenu les traditions indigènes de l’artisanat.

La sculpture d’objets religieux en bois d'olivier (crèches, crucifix, chapelets, etc.) est un élément central de ces traditions depuis des siècles. La nacre a été introduite dans la région par des moines Franciscains venus à Bethléem au XIVème siècle, ajoutant de beaux bijoux et autres objets richement décorés au répertoire des artisans. Céramiques peintes, verres soufflés, tissus délicatement brodés… tout est devenu, et demeure, des souvenirs faits main appréciés de Palestine.

L’artisanat s’est transmis de génération en génération et est fortement enraciné dans la culture et la société palestinienne contemporaine. Il est devenu une partie essentielle de notre identité et de notre auto-expression artistique.

Enjeux actuels pour l'Artisanat

Dans notre région - Bethléem et ses villes voisines de Beit Sahour et Beit Jalla -, l’artisanat traditionnel est sous une menace croissante. De nombreux ateliers sont sur le point de fermer. Les artisans ne peuvent plus se permettre de vivre ici et beaucoup cherchent à émigrer à l'étranger pour trouver une vie meilleure. Quelques-unes des plus grandes difficultés auxquelles nous sommes confrontés sont:

La compétition entre les ateliers
- Les ateliers essayent toujours de baisser leurs prix pour attirer le plus de clients possible.
- Il n’y a pas de loi pour la protection des droits d’auteur, les ateliers se volent donc les idées et les produits.


Le manque de touristes
- Beaucoup de voyages organisés n’incluent pas de passage en Cisjordanie et à Bethléem en raison de la situation politique.
- Le Mur de 9 mètres de haut que les israéliens appellent « barrière de sécurité » et les grands checkpoints intimident les touristes.
- De nombreux touristes sont réticents à venir à Bethléem pour visiter les Sites Saints en raison de la propagande répétant combien il est dangereux de se rendre en Cisjordanie et le mythe que tous les Palestiniens sont des terroristes. Certaines personnes réalisent que Bethléem a une dynamique, une population bien éduquée, parmi lesquels beaucoup de chrétiens.


Le coût des matières premières
- Depuis quelques années, le prix des matières premières est monté en flèche. Par exemple, le prix de la nacre de qualité a presque triplé, ce qui a rendu difficile pour les propriétaires des magasins de nacre d’acheter en grande quantité. Ils payent donc un prix élevé et n’en tirent que des bas profits.

Exporter à l’international

- Au cours des 10 dernières années, l'exportation de l'artisanat de la Terre Sainte a considérablement augmenté, ce qui a été très bénéfique pour les communautés dévastées par la baisse drastique des recettes provenant du tourisme. Cependant, cela a également eu un effet néfaste sur de nombreux ateliers locaux qui n'ont pas les moyens ou les contacts pour exporter à l'international. Cela a grandement divisé l'artisanat entre les ateliers très riches et les ateliers très pauvres.
- Beaucoup de grands ateliers ont de la famille vivant à l'étranger qui achète à très bas prix à de petits ateliers locaux et vendent avec des marges énormes aux Occidentaux. Ceux qui vendent récoltent les bénéfices, mais les petits ateliers ne le peuvent pas. Ils continuent à souffrir, et peinent souvent à joindre les deux bouts.

Les bénéfices du Commerce Equitable pour l’artisanat palestinien


- Aident à maintenir des prix équitables et stables.
- Pour garder leur certification Commerce Equitable, les ateliers ne sont pas autorisés à s’engager dans une concurrence féroce sur les prix.
- Les artisans sont gagnants puisqu’ils sont correctement rémunérés pour leurs heures de travail, pour leurs compétences et leur créativité.
- Les touristes et clients internationaux savent que les personnes qui ont créé les produits qu’ils achètent sont rémunérés équitablement.
- La communauté locale est également gagnante, car si les citoyens sont assurés d’un revenu plus stable, ils sont moins tentés par l’émigration.

Les aides font diminuer les discriminations au sein de la communauté
Les principes du Commerce Equitable imposent que tous nos artisans et producteurs soient traités équitablement, indépendamment de leur religion, de leur race ou de leur sexe. Pour nous surtout, cela signifie ne pas favoriser un atelier ou des produits parce que les artisans sont chrétiens ou musulmans. Travailler ensemble pour publiciser, produire et vendre nos produits nous aide à surmonter ce genre de discrimination.

Le commerce équitable met également l'accent sur le rôle des femmes au sein de la main-d'œuvre. Dans les communautés plus traditionnelles, le rôle des femmes est généralement considéré comme limité à la sphère domestique, mais les pressions économiques ont créé des opportunités (et parfois des pressions) qui permettent aux femmes de travailler en dehors de cette sphère. Le Commerce Equitable garantit que leur travail soit tout aussi valable et respecté, et que leur indemnisation soit équitable.

Un des ateliers partenaires de notre coopérative se concentre sur la formation des personnes handicapées, qui autrement n'auraient pas les possibilités de travailler, et encore moins l’opportunité d’un développement artistique personnel. Nos communautés, malheureusement, voient parfois les handicapés comme un fardeau plutôt que comme des membres à part entière de la société et potentiellement productifs. Le commerce équitable nous encourage à s'attaquer à ces inégalités.

Enjeux environnementaux

Le commerce équitable met l'accent sur des produits durables et respectueux de l'environnement. Nous essayons de répondre à ces questions par différents moyens :
- En termes d’environnement, des articles faits à la main sont beaucoup plus écologiques que ceux qui sont produits en masse.
- Les matériaux que nous utilisons sont naturels, organiques, et dans la mesure du possible locaux, comme le bois d’olivier.
- L'atelier mentionné ci-dessus crée ses cartes de vœux en papier recyclé, et nous travaillons tous à réduire l'emballage au minimum.

Conclusion
Le commerce équitable a déjà eu de nombreux effets positifs sur nos entreprises et nos collectivités locales, et a contribué à empêcher le déclin de nos traditions artistiques. Mais nous avons encore un chemin à parcourir en termes de préservation des connaissances et des compétences utilisées dans l'artisanat pour les générations futures.

Les personnes du monde entier peuvent nous aider en étant informées, en en parlant autour d’elles et peut-être même achetant nos produits, aidant ainsi à conserver vivants et florissants ces moyens traditionnels et respectueux de l'environnement.

Nous vous remercions tous pour votre intérêt et vous souhaitons une Joyeuse Journée Mondiale du Commerce Equitable 2008!

Société Coopérative pour l’Artisanat en Terre Sainte
Beit Sahour Shepherds' Field
P. O. Box 20  
Beit Sahour
Tel: 0097222773087/9   
Email: Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
www.holyland-handicraft.org





Reddit!Del.icio.us!Google!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
 

Copyright 2007 - 2015, Holy Land Handicraft Cooperative Society. All rights reserved.
Powerd by: Host Them